Port offert dès 60 € en France métropolitaine et Belgique - Du fabricant au client depuis 1989 - Garantie 30 jours


Pourquoi mon corps me gratte la nuit ?

  • Pourquoi mon corps me gratte la nuit ?

Rien de plus pénible que la peau qui gratte la nuit. Cette sensation fréquente qui peut provoquer des insomnies, voire nuire à la santé. Ce phénomène étant très courant, il paraît essentiel de connaître ses causes. Ci-dessous, nous vous expliquons pourquoi cela se produit ?

 

La cause pathologique

 

Médicalement appelé « prurit », le syndrome de la peau qui gratte est bien connu et possède d’innombrables causes. Ceci dit, en fonction des zones du corps et du moment où la peau gratte, il est possible de déterminer la cause précise de ce symptôme.

 

En effet, si votre peau vous gratte la nuit au niveau des bras, des aisselles, du ventre ou encore du pubis, avec l’apparition de petits boutons entre les doigts, voire ailleurs… alors il y de fortes probabilités que cela provienne de la gale.

 

Ceci dit, il est important d’avoir à l’esprit que la gale n’est pas un virus. Il s’agit plutôt d’un acarien, appelé le sarcopte, qui demeure sous la peau de l’être humain où il creuse des galeries afin d’y pondre ses petits. En fait, plus celui-ci va creuser et circuler, plus votre peau vous grattera.

 

La cause physique et chimique

 

Le fait que votre peau gratte peut être dû à un mécanisme physique et/ou un mécanisme chimique. Effectivement, les démangeaisons peuvent survenir lors du contact de la peau avec certaines matières, telles que les plumes, les particules de fibre de verre, etc. On parle alors de stimulus physique.

 

De même, la peau peut se mettre à gratter à cause d’un stimulus chimique. C’est le cas de l’histamine, une substance présente dans les globules blancs, nommés scientifiquement « mastocytes ». Causes de réaction inflammatoire, ces derniers favorisent la sensation de grattage notre peau. D’ailleurs, ce phénomène peut être plus ou moins régulé dans la mesure où il existe certains produits qui stimulent et d’autres qui ralentissent la libération d’histamine par les mastocytes.

COMMENTAIRES

Aucun commentaire pour le moment.

Ajouter un commentaire